Définies par l’OMS comme « la somme totale des connaissances, compétences et pratiques qui reposent sur les théories, croyances et expériences (…) utilisées pour maintenir les êtres humains en bonne santé (…) », les médecines alternatives font de plus en plus partie du parcours santé des français. En phase avec les aspirations sociétales du moment et, pour certaines, déjà bien connues du grand public, ces pratiques suscitent un intérêt grandissant.

Médecine alternative versus médecine allopathique

Dite douce, non conventionnelle, naturelle ou encore parallèle, la médecine alternative possède la spécificité d’être centrée sur le corps et l’esprit. Elle a recours aux plantes médicinales, aux huiles essentielles, aux élixirs floraux, aux thérapies manuelles…

Trop souvent restreinte à la médication pharmaceutique, la médecine allopathique ou moderne soigne certes mais avec quels effets secondaires parfois ! Elle déçoit de plus en plus de français par son approche symptomatique. Le président du Centre interdisciplinaire d’éthique de l’Université catholique de Lyon estime que « La médecine moderne s’est coupée de l’humain. Elle passe son temps à comparer l’efficacité des médicaments et des techniques, mais les malades, eux, sont en quête de sens, ils veulent comprendre ce que leur corps exprime » (L’Express).

Les méthodes alternatives corps-esprit, avec leur spectre multidimensionnel – énergétique, intellectuel, physiologique, émotionnel… – trouvent tout naturellement leur place dans le parcours de soin. Elles permettent aussi de répondre au besoin de communication des patients face à la douleur non-localisée.

Ostéopathie, diététique, homéopathie, acupuncture… les médecines douces les plus connues

Les résultats de ‘l’Observatoire des parcours de soins des français’ (Santéclair Juin 2019) établissent un classement des médecines douces les mieux connues et perçues dans l’hexagone. Dans ce sondage réalisé en partenariat avec Harris Interactive, l’ostéopathie arrive en tête avec 80 % d’image positive. Suivent la diététique (73 %), l’homéopathie et l’acupuncture (75 %), puis la psychologie (63 %).

Si 71 % des français ont déjà eu recours une fois dans leur vie à une thérapie alternative, ils soulignent les freins inhérents à une pratique plus régulière. L’aspect financier reste effectivement une entrave majeure même si 91 % jugent la médecine non conventionnelle efficace pour les petits maux. L’inaccessibilité géographique de certains soins, leur crédibilité scientifique mais aussi leur encadrement professionnel constituent d’autres écueils.

Malgré cela, l’engouement pour les médecines alternatives ou MAC (Médecines Alternatives Complémentaires) ne cesse de croître comme le confirme le baromètre 2018 des médecines douces en France. 51 % des français font en effet autant confiance à leur praticien en médecines douces qu’à leur médecin conventionnel.

Dans ce domaine, le bouche-à-oreille est un précieux atout. Il permet d’éviter les charlatans, qui font du tort à ces professions souvent non réglementées. Il contribue à réveiller les consciences et à rassurer les plus frileux qui n’osent faire le pas d’une médecine différente. Chaque année, ce sont plus de 15 millions de consultations de médecine alternative qui sont effectuées.

Médecine chinoise et ayurvéda : des thérapies holistiques reconnues dans leurs pays

La médecine traditionnelle chinoise

Pratiquée en Chine depuis plus de 2500 ans, la Médecine Traditionnelle Chinoise n’est pas entièrement reconnue en France contrairement à d’autres pays européens. La 72ème Assemblée Mondiale de la Santé constitue cependant une avancée majeure en la matière. Cet événement est en effet capital puisqu’il inclut la MTC au sein de la Classification Internationale des Maladies (CIM), instance de référence pour tous les acteurs de la santé mondiale.

La médecine chinoise est une thérapie holistique corps-esprit, c’est-à-dire qu’elle prend en compte la globalité de l’être humain. La santé repose sur un équilibre subtil entre substances vitales (Qi, Esprit, Essences, Sang et Liquides), Organes, Viscères, Souffles dynamiques et passifs… Thérapie de rééquilibrage, la médecine chinoise utilise différentes méthodes pour rétablir l’ordre dans la circulation de l’énergie ou Qi : l’acupuncture, le massage Tui Na, la diététique, l’herboristerie, la gymnastique (Qi Gong)…

La médecine ayurvédique

Tout comme la MC, l’ayurvéda est une thérapie holistique ancestrale reposant sur l’harmonie corps-esprit. Elle est fondée sur la théorie des 5 éléments (Mahabhuta) qui composent l’univers et créent le corps humain : Ether (espace subtil), Air, Feu, Terre et Eau. Selon la combinaison de ces 5 éléments, 3 forces vitales (Doshas) déterminent notre constitution (Prakruti). Toute pathologie serait ainsi engendrée par un déséquilibre entre les Doshas.

L’ayurvéda est toujours en Inde la médecine de référence pour le système osseux, la médecine obstétrique, l’odontologie ou encore l’ophtalmologie.

Massage, purification, jeûne, yoga, chant, méditation, ingestion d’herbes, initiation aux mantras… sont quelques-unes des méthodes thérapeutiques pour ré-harmoniser corps et esprit.

Médecines naturelles : un panel très vaste de thérapies pour toutes les sensibilités

Vous avez foi dans le pouvoir des plantes pour vous soulager ? Vous préférez les minéraux ? L’inconscience est un domaine qui vous attire ? Vous êtes plutôt relaxation pour soulager les tensions ? Vous avez déjà testé de nombreuses méthodes et l’insolite vous titille ?

S’il n’existe que 4 MAC reconnues par le Conseil de l’Ordre des Médecins (acupuncture, homéopathie, mésothérapie et ostéopathie), sachez que l’OMS a recensé plus de 400 pratiques médicales à visée thérapeutique ! De quoi satisfaire tous les besoins !

L’acupuncture

Du latin ‘acus’ (aiguille) et ‘punctura’ (piqûre), l’acupuncture est une MAC originaire de Chine, inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’humanité depuis 2010. Elle consiste à stimuler des méridiens (ou zones d’acupuncture) à l’aide d’aiguilles pour faire circuler les énergies.

L’homéopathie

Utilisée par 1 français sur 3, l’homéopathie est une MAC qui fait débat. Fondée sur le principe de similitude – administration d’un traitement identique au symptôme mais en dose infinitésimale – elle a de nombreux détracteurs. Conséquences : déremboursement depuis janvier 2020 des traitements, suspension des diplômes d’homéopathes…

La mésothérapie

Moins célèbre que ses consœurs, la mésothérapie est une médecine non conventionnelle qui consiste à injecter sous la peau à l’aide d’aiguilles de très petites doses de médicaments. Très répandue dans le milieu sportif, elle serait très efficace contre l’arthrose.

L’ostéopathie

MAC la plus utilisée et généralement la mieux remboursée par les mutuelles santé, l’ostéopathie est une médecine alternative manuelle globale. Plusieurs techniques sont utilisées pour ramener équilibre et santé en fonction du diagnostic : articulaires, viscérales, tissulaires, crâniennes…

Décriées il y a peu, les médecines alternatives sont en plein boom. Sans vérité scientifique mais fortes d’observations empiriques riches et crédibles, elles sont même entrées dans les hôpitaux.