La cryolipolyse, ou coolsculpting, est une méthode d’amincissement localisée fondée sur les propriétés du froid. Assez récente, cette technique médicale doit être pratiquée dans des centres spécialisés.

La cryolipolyse, comment ça marche ?

En s’intéressant aux différentes caractéristiques du froid, des chercheurs se sont rendu compte que les basses températures conduisent à la destruction de certaines cellules graisseuses. Les fameux adipocytes. Partant de ce constat, ils sont parvenus à mettre au point un appareil capable d’aspirer les adipocytes et de les soumettre au froid.

Résultat : une partie de ces cellules sont naturellement éliminées par le processus appelé l’apoptose. Il s’agit, en d’autres termes, de la mort naturelle des cellules. Il faudra toutefois attendre que l’organisme parvienne à les évacuer pour que les premiers résultats soient visibles.

Ce type de prestation relativement nouvelle est pratiqué en France dans des centres d’esthétique. Vous pouvez par exemple programmer vos séances de coolsculpting à Grenoble, Paris ou encore Marseille. En effet, la plupart des grandes villes disposent désormais d’une offre complète.

La cryolipolyse, comment se déroule une séance ?

Lors de votre première séance, le médecin esthétique va commencer par déterminer avec vous les objectifs souhaités et les zones à traiter. La cryolipolyse peut être appliquée à différentes régions corporelles : ventre, fesses, bras, dos, double menton…

Néanmoins, certaines contre-indications ne permettent pas d’accéder à la méthode : grossesse, maladie de Raynaud, hernie, obésité morbide…
Une fois le diagnostic établi, le praticien peut débuter la séance en positionnant l’applicateur sur la cible pendant plusieurs dizaines de minutes.

Au terme de cette séance, la graisse sous-cutanée sera totalement gelée et dure. Elle sera massée jusqu’à ce que les tissus commencent à se détendre pour réactiver la circulation sanguine et favoriser l’élimination des adipocytes.

La cryolipolyse, quels résultats ?

La cryolipolyse permettrait d’éliminer naturellement entre 20 à 25 % des cellules adipeuses par séance. Il s’agit de près d’un tiers de la zone à traiter. Mais il faut savoir que ces effets plutôt satisfaisants ne sont obtenus que sur une peau encore tonique et souple.

Les cellulites fibreuses, profondes et installées, sont quant à elles beaucoup plus difficiles à détruire. La cryolipolyse est donc plus indiquée pour les personnes présentant de petits bourrelets disgracieux que pour les personnes en surpoids. Ces dernières pourront se diriger vers d’autres solutions.

Aujourd’hui, les centres esthétiques proposent un large panel de prestations destinées à améliorer la qualité de vie des personnes ayant quelques kilos superflus. Du traitement de l’hypersudation dans un centre à Grenoble en passant par la liposuccion ou la radiofréquence à Lyon, les solutions sont multiples dans de nombreuses grandes villes.