L’arthrose se manifeste après 45 ans et surtout après 65 ans. Cette maladie due à une usure des cartilages peut non seulement être douloureuse, mais handicapante. Cependant, il existe divers moyens de la traiter, que ce soit en adaptant votre hygiène de vie ou par des médicaments. Voici comment soulager votre arthrose.

Traiter l’arthrose de façon non médicamenteuse

Les médicaments, tels les anti-inflammatoires non stéroïdiens comme la Piasclédine, apportent un apaisement. Mais ils doivent être pris en complément d’autres actions pour traiter l’arthrose.

Ils doivent ainsi être couplés à de la kinésithérapie notamment. Les massages et exercices de kinésithérapie permettent d’éviter le blocage de l’articulation et de renforcer les muscles. Et l’électrothérapie a des effets reconnus sur la douleur.

Les cures thermales peuvent de même soulager l’articulation enflammée. Dans l’eau, la charge qui pèse sur les articulations est en effet moindre. Enfin, lors de poussées arthrosiques, vous pouvez appliquer de la chaleur pour apaiser la douleur (bouillotte, bain chaud, compresses).

Prendre soin de son arthrose avec une hygiène de vie adaptée

Il est possible de retarder le surgissement de l’arthrose, d’en atténuer l’évolution, grâce à une hygiène de vie adaptée. Il s’agit de surveiller votre poids afin d’éviter les surcharges pondérales.

En cas de surpoids, un régime aura des effets bénéfiques notables sur l’évolution de votre arthrose. Il s’agit de faire ce régime encadré par votre médecin. L’alimentation est importante ; mais la pratique d’une activité sportive adaptée à votre problème d’arthrose l’est tout autant.

Le vélo, la marche, la natation, choisissez une activité non traumatisante pour vos articulations, selon l’articulation concernée. La pratique d’une activité sportive participe activement au traitement de l’arthrose.

Les traitements médicamenteux de l’arthrose

Plusieurs traitements médicamenteux combinés peuvent apporter un soulagement de l’arthrose. D’une part, les antalgiques de type paracétamol ou plus puissants. Ils vont agir sur la douleur. D’autre part, des anti-inflammatoires non stéroïdiens, comme la Piasclédine 300 mg. Ces derniers sont particulièrement recommandés lors de crises arthrosiques.

Enfin, dans le cas de douleurs très intenses non calmées par les antalgiques, le spécialiste peut proposer des infiltrations. Il peut s’agir d’infiltrations de corticoïdes dans l’articulation enflammée. Ou d’infiltrations d’acide hyaluronique, connues pour leur effet antalgique.

L’arthrose est une maladie que l’on rencontre de plus en plus souvent au-delà de la cinquantaine. Mais ce n’est pas une fatalité. Une alimentation équilibrée, pour éviter une surcharge sur les articulations, et du sport aident à retarder la manifestation de l’arthrose. Ensuite, cures thermales, kiné et médicaments prennent le relais.