L’amitié, c’est parfois simple comme bonjour

Dire bonjour…

Si dire bonjour ne prend que quelques 500 millisecondes, cela suffit à nous donner une information très précise sur la personnalité de celui ou de celle qui l’énonce. Un bonjour dominant se caractériserait, selon une étude scientifique récente de l’IRCAM et du CNRS, par une intonation haute en début de mot. Au contraire, dans le bonjour amical, perçu à quelques exceptions près de la même manière par les hommes et les femmes, l’intonation, rapide, est plus marquée à la fin du mot.

Tout comme les façons de se vêtir et de se présenter impactent une rencontre dès les premières secondes, les marques de salutations ont aussi beaucoup d’influence. Accompagnées d’un sourire, d’un regard franc et direct, d’une posture stable, d’une expression bienveillante, d’une poignée de main rassurante et ferme, etc., elles vous permettent d’emblée d’inspirer confiance. Elles sont aussi une marque de respect et de considération pour l’Autre.

Si les salutations sont universelles, elles s’expriment bien évidemment avec des mots différents selon les pays. Les gestes aussi sont très variables. Petit tour d’horizon de quelques différences.

Comment saluer dans les autres pays ?

Si se faire la bise est très courant en France, cette pratique peut être très mal perçue dans d’autres cultures. Dans certains pays même, la bise peut être ressentie comme un geste intrusif, voire une véritable agression ! En dehors des pays d’origine latine (Espagne, France, Italie), évitez la bise.

Cette façon de saluer, très française, n’est pas seulement un objet de dérision pour les anglais (cf la vidéo hilarante de Paul Taylor ‘La Bise’). Faire la bise est tellement compliqué (combien de bises selon les régions, par quelle joue commencer, etc.) qu’il existe un site internet sur le sujet à destination des étrangers mais aussi des français : www.combiendebises.com. Et la maire de Morette (38) Aude Picard-Wolff serre désormais la main à ses collègues féminines plutôt que de leur faire les 2 bises traditionnelles. Raisons invoquées : la transmission des maladies, la perte de temps, inégalité entre les hommes et les femmes, etc.

bonjour amical
bonjour amical

 

Dans les civilisations de non contact (comme en Asie notamment), on se salue sans se toucher. En Chine, on incline légèrement la tête. Au Japon, on incline la tête et le buste pendant 3 ou 4 secondes à un angle d’environ 15°. Pour davantage de respect, l’inclinaison est plus marquée et dure plus longtemps. En Inde (namaste) et en Thaïlande (wai), on joint ses mains devant sa poitrine en position de prière et on incline légèrement le buste et la tête.

Plutôt que de répertorier tous les gestes de salutations à travers le monde, voici un petit top 5 des gestes les plus originaux. Dans tous les cas, avant de voyager dans un pays inconnu, apprenez les mots et gestes de salutations pour éviter les impairs…

1. Tibet

Et non, ce n’est pas une légende, pour se dire bonjour au Tibet, on se tire la langue. Cependant cette pratique, héritée de la croyance en la réincarnation*, est de plus en plus rare.

*Au 9ème siècle, le roi Lang Darma, très violent, était réputé non seulement pour sa cruauté mais aussi pour sa langue noire. Depuis, les bouddhistes tibétains tirent leur langue pour saluer afin de montrer qu’ils ne sont pas la réincarnation de ce roi impitoyable et féroce.

 

bonjour tibetain
bonjour tibetain

2. Inuit et Lapons

On touche la joue de la personne à saluer avec son nez.

3. Nouvelle-Zélande (culture maorie traditionnelle)

Le « hongi », un geste de ‘partage du souffle de la vie’ : on frotte son front et son nez à ceux de celui que l’on salue. En fermant les yeux.

4. Afrique australe (Shonas)

On applaudit en rythme.

5. Arabie Saoudite (Bédouins)

Les hommes échangent une poignée de mains puis généralement se frottent le nez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *